[Recyclage] Les toilettes-bidet écologiques et économiques

Réutiliser les eaux grises.

Les toilettes classiques disposent pour la plupart de réservoirs d’un volume de 9 litres : chaque famille consomme donc quotidiennement plusieurs dizaines de litres d’eau potable. La généralisation des chasses d’eau « 2 vitesses » a été une première réponse intéressante pour réduire le montant des factures d’eau.

En sus des actions simples et des gestes quotidiens permettant d’économiser l’eau potable (préférer la douche au bain, fermer le robinet quand cela est nécessaire à chaque brossage de dents ou lavage de vaisselle, lancer des cycles de lavage quand les machines -lave-vaisselle, lave-linge- sont pleines, etc.), il serait opportun de trouver des solutions à la problématique du recyclage des eaux grises pour des usages ne nécessitant pas obligatoirement l’utilisation d’eau potable.

Tarek Shaaban a déposé le brevet de son invention portant sur la ré-exploitation des eaux grises pour la chasse d’eau. Il a également développé un dispositif sanitaire innovant permettant de procéder à une toilette intime avec de l’eau tiède.

L’eau recyclée récupérée alimente ainsi la chasse d’eau du toilette qu’il a nommé « réservoir de vie » tandis qu’une petite douchette fixe installée directement sur le bord intérieur de la cuvette est alimentée classiquement par de l’eau  dont l’usager peut régler la température de l’eau jusqu’à 38°. Précisons encore que ce réglage  se fait par un robinet thermostatique mécanique contrairement aux toilettes à thermostat électronique proposés en France par des fabricants japonais.

Comparativement, les toilettes japonais engendrent plus de problèmes d’entretien ou de déréglage que les WC à thermostat mécanique, en plus d’utiliser de l’énergie électrique. Les bienfaits écologiques des toilettes-bidet ne s’arrêtent pas là puisque leur utilisation réduit également de manière significative l’utilisation de papier hygiénique. Plus simples et proposés à 390 euros TTC, les toilettes de T. Shaaban sont largement plus compétitifs que leurs concurrents commercialisés par le Trône, Walneo, Evolance Toto ou Toshiba, dont les prix de vente sont au moins deux fois plus chers (de 700 euros pour l’abattant à ajouter sur un WC classique, à 6000 euros pour des toilettes complets).

A l’origine de son invention, Tarek Shaaban a voulu faciliter la vie des musulmans en créant des WC qui remplaceraient les bidets, les bouteilles d’eau ou le système de douche avec un tuyau extérieur aux toilettes pour se laver. Aujourd’hui, son invention écologique et économique rencontre un succès inattendu auprès d’un public de particuliers à mobilité réduite ainsi que dans le milieu médicalisé des hôpitaux, maternités et maisons de retraite où les toilettes-bidet « 2 en 1 » permettent aux patients de retrouver un peu de confort et d’indépendance.

Contact :

SARL SHAABAN

13 Rue de Sofia, 75018 – Paris

Téléphone portable : +33 (0) 6.63.83.20.04

Téléphone fixe : +33 (0) 1.42.52.20.00

Fax : +33 (0) 1.42.52.50.00

e-mail : sht77[@]hotmail.fr

Publicités

[Intérieur] Vitres autonettoyantes BIOCLEAN

Double-fonctionnalité. Le vitrage isolant SGG CLIMAPLUS BIOCLEAN associe l’Isolation Thermique Renforcée et la facilité d’entretien des vitrages pour vos fenêtres, porte-fenêtres, vérandas et verrières.

Isolation thermique :

  • Vous réduisez vos frais de chauffage et évitez les déperditions d’énergie.
  • Vous exploitez au maximum la surface des pièces.
  • Vous évitez la formation de condensation sur les vitrages des pièces humides.

Facilité d’entretien :

  • Vous éliminez la corvée des vitres et augmentez votre temps libre : la saleté ne s’accroche pas, la pluie ou une pulvérisation d’eau suffit pour les nettoyer.
  • Vous diminuez vos dépenses d’entretien.
  • Vous améliorez par temps de pluie, la vision au travers de votre vitrage.

Grâce au double vitrage isolant SGG CLIMAPLUS BIOCLEAN, vous contribuez à la protection de l’environnement par la réduction de votre consommation d’énergie (diminution des rejets de CO2) et la moindre utilisation de produits d’entretien.

[Eco-construction] Panneaux OSB sans formaldéhyde

Panneaux OSB sans formaldéhyde de Kronofrance

Produit vu sur Batiproduits :

Panneaux sans formaldéhyde de Kronofrance

Panneaux sans formaldéhyde de Kronofrance

Panneaux OSB proposés en cinq épaisseurs de 12 à 25 mm et en huit formats jusqu’à 5 mètres de longueur. Disponibles avec bords droits ou usinés rainures et languettes sur deux ou quatre côtés. Fabriqués à partir de bois d’éclaircissement de forêts certifiées Pefc, avec des liants exempts de formaldéhyde. Destinés notamment aux châssis de renforcement des murs extérieurs ou intérieurs ainsi que des plafonds ou des toitures.

Caractéristiques techniques

Dimensions (L x l) : 250/ 265/ 280/ 300/ 500 x 125 cm ; 500 x 250 cm (bords droits) et 250 x 67,5/ 125 cm (bords usinés).
Epaisseur : 12/ 15/ 18/ 22/ 25 mm.
Module d’élasticité de flexion longitudinale : 6 500 N/mm².
Module d’élasticité de flexion transversale : 3 000 N/mm².
Masse volumique : 630 à 650 kg/m3.
Teneur en formaldéhyde : 0,03 ppm.
Classement Euroclasse : ds2d0.
Coefficient de conductivité thermique (λ) : 0,13 W/m.K.
Certification Pefc.
Options : jusqu’à 15 mètres de longueur et en 30 mm d’épaisseur.
Conditionnement : 10 à 78 panneaux/palette.

[Eco-construction] Un concept abouti de maison verte – USA

La maison phare du recyclage.

Il s’agit d’une maison écologique d’architecte, préfabriquée, montée en 8 heures. Elle met en oeuvre les technologies les plus avancées dans les domaines de la domotique, des matériaux recyclés, du traitement des déchets, de la gestion de l’eau et des énergies.

Visite à Santa Monica, Californie.

[Extérieur] Lampe-fleur à énergie solaire

Lampe Corona Solar Light de Grupo T Vibia

Un produit original vu sur Batiproduits :

Lampe-fleur dextérieur à énergie solaire

Lampe-fleur d'extérieur à énergie solaire

Lampe originale et autonome, en forme de grande fleur ronde, fonctionnant à l’énergie solaire. Composée d’une tige métallique souple, d’une corolle translucide contenant les capteurs solaires tournés en direction du soleil le jour pour capturer le maximum d’énergie, restituée le soir sous forme d’une lumière douce. Technologie fonctionnant avec des leds, capable d’intensifier plus ou moins la luminosité restituée. A poser à l’extérieur ou à l’intérieur, sur un mur en applique (sans tige), sur une table comme une coupe, ou à planter dans l’herbe. Dessinée par Emi Fujita et Shane Kohatsu.