[Recyclage] Les toilettes-bidet écologiques et économiques

Réutiliser les eaux grises.

Les toilettes classiques disposent pour la plupart de réservoirs d’un volume de 9 litres : chaque famille consomme donc quotidiennement plusieurs dizaines de litres d’eau potable. La généralisation des chasses d’eau « 2 vitesses » a été une première réponse intéressante pour réduire le montant des factures d’eau.

En sus des actions simples et des gestes quotidiens permettant d’économiser l’eau potable (préférer la douche au bain, fermer le robinet quand cela est nécessaire à chaque brossage de dents ou lavage de vaisselle, lancer des cycles de lavage quand les machines -lave-vaisselle, lave-linge- sont pleines, etc.), il serait opportun de trouver des solutions à la problématique du recyclage des eaux grises pour des usages ne nécessitant pas obligatoirement l’utilisation d’eau potable.

Tarek Shaaban a déposé le brevet de son invention portant sur la ré-exploitation des eaux grises pour la chasse d’eau. Il a également développé un dispositif sanitaire innovant permettant de procéder à une toilette intime avec de l’eau tiède.

L’eau recyclée récupérée alimente ainsi la chasse d’eau du toilette qu’il a nommé « réservoir de vie » tandis qu’une petite douchette fixe installée directement sur le bord intérieur de la cuvette est alimentée classiquement par de l’eau  dont l’usager peut régler la température de l’eau jusqu’à 38°. Précisons encore que ce réglage  se fait par un robinet thermostatique mécanique contrairement aux toilettes à thermostat électronique proposés en France par des fabricants japonais.

Comparativement, les toilettes japonais engendrent plus de problèmes d’entretien ou de déréglage que les WC à thermostat mécanique, en plus d’utiliser de l’énergie électrique. Les bienfaits écologiques des toilettes-bidet ne s’arrêtent pas là puisque leur utilisation réduit également de manière significative l’utilisation de papier hygiénique. Plus simples et proposés à 390 euros TTC, les toilettes de T. Shaaban sont largement plus compétitifs que leurs concurrents commercialisés par le Trône, Walneo, Evolance Toto ou Toshiba, dont les prix de vente sont au moins deux fois plus chers (de 700 euros pour l’abattant à ajouter sur un WC classique, à 6000 euros pour des toilettes complets).

A l’origine de son invention, Tarek Shaaban a voulu faciliter la vie des musulmans en créant des WC qui remplaceraient les bidets, les bouteilles d’eau ou le système de douche avec un tuyau extérieur aux toilettes pour se laver. Aujourd’hui, son invention écologique et économique rencontre un succès inattendu auprès d’un public de particuliers à mobilité réduite ainsi que dans le milieu médicalisé des hôpitaux, maternités et maisons de retraite où les toilettes-bidet « 2 en 1 » permettent aux patients de retrouver un peu de confort et d’indépendance.

Contact :

SARL SHAABAN

13 Rue de Sofia, 75018 – Paris

Téléphone portable : +33 (0) 6.63.83.20.04

Téléphone fixe : +33 (0) 1.42.52.20.00

Fax : +33 (0) 1.42.52.50.00

e-mail : sht77[@]hotmail.fr