[Accession] La livraison de T5 écologiques en accession à la propriété aux portes de Paris

Programme immobilier écologique en Location-Accession (PSLA)

Quartier de la Plaine Saint-Denis, par Logirep du Groupe Polylogis en partenariat avec Chênelet Développement. La livraison des deux T5 en accession est prévue avant la fin d’hiver 2008.

st-denis1

Communiqué de presse

Suresnes – le 02 avril 2008
Logirep inaugure deux maisons écologiques en bois à Saint-Denis.
Un programme inédit de logements sociaux-écologiques, permettant aux familles modestes de se loger dans un habitat sain aux portes de Paris.

  • Logirep, filiale parisienne du groupe Polylogis, un des grands bailleurs sociaux indépendants inaugure, ce jour, deux premières maisons écologiques en bois, dans le quartier de la Plaine Saint-Denis.
  • Ce nouveau projet expérimental est l’une des pistes exploitées par le groupe, dans sa recherche de solutions écologiques performantes et conformes aux préoccupations sociales.
  • Il confirme l’avancée de Polylogis sur le secteur du développement durable et sa volonté de se conformer dès à présent aux objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement.

st-denis2

st-denis3

Un concept inédit dans le logement social

A l’origine du projet : la volonté exprimée par la commune de Saint-Denis de créer un « écoquartier » dans le secteur de la Plaine, en pleine mutation depuis une dizaine d’années.
Retenue pour son expérience des problématiques écologiques et sociales, Logirep a été chargée de construire un ensemble de 15 maisons sociales, sur le modèle des constructions en bois développées par l’Entreprise SPL, dans le Nord-Pas-de-Calais. L’application de ce concept original, encore inédite sur le secteur du logement social a demandé à Logirep, alors en charge du montage financier et de la maîtrise d’ouvrage, une étude et une gestion rigoureuse des coûts afin de répondre à l’objectif qui lui était fixé : proposer des habitations confortables, performantes sur le plan écologique et compatibles avec les critères financiers du logement social.
A ce jour, Logirep a achevé la construction des deux premières maisons écologiques en bois, certifiées Haute Qualité Environnementale et labellisées Qualitel, sans qu’aucun surcoût n’ait été généré pour ses habitants. Ces deux pavillons d’un étage, de type F5 sont proposés à lapropriété. Les autres habitations prévues dans le programme seront proposées à la location sociale.

Un habitat économe en énergies, écologique et sain

Les objectifs écologiques et économiques ont été rendus possibles par une combinaison judicieuse des principaux matériaux de construction (bois, terre crue, cellulose, fermacell…), tous « respirants », cohérents avec les modes de chauffage choisis (poêle masse, plancher chauffant), qui permettent aux maisons en bois de développer un niveau de confort thermique de très haute qualité. Un système de récupération des eaux pluviales a été mis en place, pour couvrir 40% des besoins en eau dans le logement (sanitaire, arrosage). Dans ce but, les maisons ont été équipées d’une toiture végétalisée, qui outre son pouvoir de rétention en eau, constitue une isolation naturelle et offre un cadre vert aux riverains.

Un projet à dimension humaine et sociale

La mise en oeuvre de ce projet s’est effectuée en collaboration avec le cabinet d’architectes Georges Roux. Deux entreprises solidaires qui pratiquent l’insertion professionnelle ont été également mobilisées : la Scop « Scierie et Palettes du Littoral », chargée de l’ossature bois des maisons ainsi que l’APIJ-BAT, chargée du bardage bois, des menuiseries, de l’électricité et des revêtements de sols.
Les futurs habitants ont été fortement impliqués au projet. Ils ont été amenés à s’exprimer, en amont, sur les choix d’équipement et d’agencement de leur logement. Des sessions de formation sont, également, prévues pour les initier aux comportements écologiques à adopter pour une consommation responsable de l’énergie.

« Nous sommes fiers d’avoir pu mener à bien la première étape de ce projet, à forte dimension humaine, écologique et sociale, soit l’aboutissement de 2 longues années d’effort, précise Christian Giuganti, Directeur Général de Logirep. A travers cette opération, qui allie accession à la propriété et logement locatif très social, nous démontrons une fois de plus notre capacité à fournir des logements de qualité, conformes aux exigences thermiques actuelles ainsi qu’aux contraintes financières des familles modestes. Le concept des constructions en bois constitue une des solutions écologiques intéressantes. Nous en exploitons d’autres, comme l’utilisation, par exemple de panneaux solaires ou photovoltaïques, de pompes à chaleur, de chaudière à co-génération, ou encore de bâtiments en Monomur», conclut-il.

Coût total des opérations : 900 000 euros TTC

Lire la suite

[Eco-concept] Les pays du Golfe se mettent au vert

Très discrètement, l’urbanisme et la construction durables font leur entrée au pays de l’or noir.

032758_03-pmt-aerial-day

C’est avec le projet XERI-town du cabinet X-Architects, que les Émirats Arabes Unis entament leur rupture avec les modèles urbanistiques classiques d’outre-atlantique, conçus et mis en œuvre pour le règne de l’automobile. XERI-town ouvre désormais la voie à une ère nouvelle : celle des projets urbains plus en phase avec les paysages régionaux désertiques, plus denses et basés sur les principes du bioclimatisme, permettant ainsi d’intégrer les contraintes climatiques particulières aux régions arides dans la conception du projet.

Ils l’ont promis et on ne peut que s’en réjouir : place privilégiée accordée aux piétons. Place à la réutilisation des eaux grises dans une zone où l’or bleu est, on le sait, une denrée rare. Place aux stratégies de réduction des consommations d’énergies diverses.

Mirage ?

063856_06-pmt-street

05471_05-pmt-promenade

[Canada – Eco-quartier] Le projet des Habitations APEX

Isabelle St-Arnaud, présidente de la coopérative de travail « Les Habitations APEX« , décrit la nature des projets entrepris par son équipe. « Les habitations APEX » sont à l’origine de la réalisation d’une vingtaine de maisons sur tout le territoire québécois et offrent aux clients désireux de rénover ou de construire de façon écologique, des matériaux sains, innovants et alternatifs. Depuis 2007, les membres APEX sont investis dans le projet d’éco-quartier « de Feuilles en aiguilles » dans le village de St-Mathieu-du-Parc.