Ma maison solaire en pain d’épices

Initier à la construction durable par la pâtisserie, en famille.

gingersolaire

Miniaturiser la mksolaire, une « vraie et grande » maison verte actuellement exposée au Musée des Sciences et de l’Industrie de Chicago en une pâtisserie gourmande et éducative à la fois, voilà l’ idée de la très originale Michelle Kaufmann.

Changement d’échelle donc, mais tout y est préservé : du bois de façade aux panneaux solaires, en passant par le toit végétalisé et le système de récupération de l’eau. Regardez plutôt :

gingersolaire2

realhome

mksolaire

Pour suivre pas-à-pas la création de cet éco-gâteau ludique, il nous faut retourner un an auparavant, lorsque l’architecte américaine nous proposait sa recette de pain d’épices au gingembre confit entièrement bio en même temps que ses plans pour réaliser la « gingerLotus » -autre maison préfabriquée « réelle » qu’elle a imaginé- dont elle propose la création en miniature (en anglais).

gingerlotus2

gingerlotus-final1

gingerlotus

On peut choisir de suivre et d’imprimer les plans de la maquette gingerlotus (pages 4 à 7) ou préparer le plan de sa propre maison, armé d’un crayon, d’une règle plate, d’une paire de ciseaux et de papier cartonné. Vous pourrez donner les mesures que vous aurez choisies à votre maison solaire miniature. N’oubliez pas, dans ce cas, de tracer les différentes parties des murs et surtout du toit de la maison sur le papier cartonné.

Ensuite, le mode opératoire est simple et si l’on veut vraiment se faciliter la tâche, à la place du pain d’épices américain au confit de gingembre proposé par Michelle Kaufmann, le pain d’épices européen traditionnel fera très bien l’affaire :

Recette  de pains d’épices adaptée de la Hexenhaus allemande

Ingrédients composant la pâte à pain d’épices conventionnelle :
  • 700 g de miel bio
  • 200 g (250 ml) de sucre bio
  • 200 g (220 ml) de beurre bio
  • 2 oeufs bio
  • le zeste d’un citron non-traité
  • 2 c. à soupe de poudre de cacao bio et issu du commerce équitable
  • 2 sachets d’épices pour Lebkuchen (1)
  • 1 kg de farine bio
  • 10 g (2 c. à soupe) de sel Hartshorn salt (carbonate d’ammonium ) (2)
  • 5-6 c. à soupe de lait bio
  • 4 g ou 4 c. à soupe de carbonate de potasse (levure chimique)
  • un peu de farine pour le plan de travail
Ingrédients composant le glaçage :
  • 2 blancs d’oeufs
  • 300 g (750 ml) de sucre glace
  • 6 gouttes de jus de citron
  • l’intérieur d’une gousse de vanille
Décoration

  • 8 « panneaux solaires » ou carrés de chocolat bio issu du commerce équitable
  • pépites de chocolat de différentes couleurs (bleu, vert et rouge)
  • Poudre de noix de coco bio
Préparation
  1. Au bain-marie, faire fondre le miel, le sucre et le beurre en brassant de temps en temps avec une cuillère en bois ;  laisser tiédir hors du feu.
  2. Incorporer au fouet les oeufs, le zeste de citron, la poudre de cacao et les épices. Ajouter ensuite la farine et bien mélanger.
  3. Dans une petite tasse, faire dissoudre le sel Hartshorn dans 3-4 cuillerées à soupe de lait ;  dans une autre tasse, faire dissoudre le carbonate de potasse dans le reste du lait. Incorporer ces deux ingrédients à la pâte et pétrir le tout.
  4. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et laisser reposer 24 heures à la température ambiante. Le lendemain, pétrir la pâte à nouveau rapidement ;  l’étendre au rouleau sur un plan fariné en calculant une épaisseur de 1-2 mm.
  5. Prendre le modèle en papier cartonné, poser les formes des différents éléments sur la pâte étalée au rouleau à pâtisserie et découper à l’aide de la roulette ou d’un couteau fin.
  6. Utiliser les tombées de pâte pour fabriquer de plus petits éléments (la porte, les arbres et tout autre élément décoratif). Déposer toutes les formes sur une plaque à biscuit recouverte de papier cuisson et cuire dans un four préchauffé à 180° C   pendant 5-10 minutes.
  7. Pendant ce temps, monter les blancs d’œufs en neige ;  ajouter le sucre glace et fouetter jusqu’à obtenir un mélange crémeux mais épais. Incorporer le jus de citron et la vanille. Verser cette crème dans une poche à douille ou un sac plastique hermétique et couper l’embout.
  8. Prendre une surface dure pour monter la maison.
  9. Lorsque les formes cuites sont bien refroidies, monter la maison en utilisant le mélange de blancs d’œufs et de sucre glace comme une colle pour les faire tenir en place.
  10. Décorer avec les « panneaux solaires », les pépites de chocolat de couleurs (pour les éléments comme l’eau, la végétation, …), la poudre de noix de coco, etc.

________________________

Notes :

(1) épices pour Lebkuchen : c’est un mélange d’épices vendu en sachets comprenant, en portions égales, de la cannelle, de la noix muscade, des clous de girofle et du tout-épice aussi connu sous « épice de la Jamaïque ». On l’utilise particulièrement dans la confection du pain d’épice (Lebkuchen).

(2) Sel Hartshorn : Hirschhornsalz – Bicarbonate d’ammonium : C’est l’agent levant qui permet aux pâtes de gonfler et de mieux se développer durant la cuisson grâce à la production gazeuse qu’il produit en présence de chaleur. On retrouve l’usage de cet ingrédient dans beaucoup de recettes de la vieille Europe notamment le pain d’épice, les biscottis, les biscuits plats, etc.

Maintenant à vous d’imaginer, de créer… et manger… en famille, votre propre maison solaire !

Publicités

[Intérieur] Un tapis de bain 100 % matériaux recyclés

Le tapis de bain économique et écologique de Michelle Kaufmann.

Quel est le point commun entre le tapis de bain POP CORN de chez Habitat et l’eco bath rug de Michelle Kaufmann ?

L’allure ? A coup sûr.

Le colori ? Sans aucun doute.

Le procédé de fabrication ? A peu de chose près. L’un est tissé à la machine, l’autre est noué à la main. Le premier vous coûtera la modique somme de 30 euros (?!?), le second le prix d’une vieille serviette de bonne qualité dont vous ne savez que faire et d’un peu d’imagination.

tapis_kaufmann1

Le procédé est simple : il suffit de réutiliser des tissus, serviettes, polaires aux couleurs sobres qui encombrent vos étagères, de les découper en bandes régulières de 1 à 2 x 10 cm et de les nouer de façon régulière sur une toile à canevas que vous aurez récupéré chez Mamie ou sur une grille à tisser que vous aurez confectionnée de vos petites mains et dont vous aurez vous-même prédéfini les dimensions.

Les explications détaillées de Michelle Kaufmann sont disponibles en pdf (anglais, à télécharger) ou à visionner (ang) :

Autres articles :

[Intérieur] Mobilier crée à partir de matériaux recyclés