[Autopromotion] Le carnet de bord pour gérer vos projets – première partie

Boîte à outil : le guide pédagogique pour gérer vos projets d’autopromotion, d’habitat coopératif, concerté ou groupé.

Voici le premier volet de notre série d’articles-outils pour vous guider dans l’organisation de vos premières réunions de groupe en habitat coopératif.  Votre groupe sera nécessairement composé de partenaires aux aspirations, idées et besoins différents.

Ainsi, avant l’intervention des professionnels, nous vous proposons ce guide pédagogique pour mettre à plat les revendications de chacun et commencer à dessiner ce que peut devenir l’empreinte spatiale de votre projet coopératif d’autopromotion. Ce guide peut aussi vous servir de carnet de bord tout au long du projet : l’outil ne remplacera pas le professionnel de la gestion de projet mais permettra de préparer au mieux l’intervention de celui-ci.

Comment procéder ?

Avant votre première réunion de groupe, pré-remplissez les parties qu’il vous est possible de renseigner. Imprimez le document de manière à ce que chaque membre du groupe autopromoteur dispose d’un document à remplir.

Prévoyez un petit discours de bienvenue, puis dirigez la réunion collective afin de renseigner tous les champs de ce document. La réflexion pour tous les points abordés dans ce document peut se poursuivre sur plusieurs séances. Le point important réside dans la communication et dans l’échange de points de vue et de réflexions, pas dans l’écriture de documents. Ce guide n’est par conséquent qu’une trame de travail sur laquelle s’appuyer et qui vise à poser les premiers jalons d’un projet réussi.

Encouragez chaque partenaire à s’exprimer sur tous les points et invitez les autres participants à prendre des notes.

Vous-même, rédigez un compte-rendu de chaque séance et mettez-le à disposition des participants sur un support que vous aurez défini (papier, mail, blog, site, etc.).

Cliquez ici pour télécharger et imprimer l’ensemble du document (en construction).

Publicités

[Autopromotion] Votre projet en 10 étapes

Crédit photo

Mode opératoire du montage de projet

  • Etape  1 :

Constituer un groupe de réflexion en réunissant les familles partenaires désireuses de s’intégrer au projet. Le ciment du groupe est l’adhésion à des valeurs communes sur des choix de vie affirmés. A la naissance du projet, le groupe peut être numériquement restreint. Cependant, il est à envisager qu’avec l’exemple et avec des prix plus attractifs, d’autres familles a priori moins réceptives à ce type de projet et à la problématique de l’habitat durable, intègrent le projet et permettent l’extension numérique et spatiale du projet. Selon l’importance numérique du groupe et donc la taille future du projet, la réalisation et la livraison peuvent se concevoir en plusieurs tranches.

  • Etape 2 :

Création d’un cadre juridique basé sur une gestion collective du projet dans le respect de l’indépendance et de l’intimité des familles (association loi 1901, SCI d’attributions, SCOOP).

Choix d’un responsable-pivot entre les membres du groupe d’autopromoteurs, le(s) architecte(s), les différents corps de métiers intervenant dans la construction, les administrations et qui coordonne l’ensemble du projet.

  • Etape 3 :

Phase préparatoire de réflexion.  Choix et circonscription d’une zone ou d’une région d’intégration du projet. Au regard de la localisation du projet, premières réflexions et discussions communes concrètes et détermination des grandes lignes du projet, du cahier des charges et des échéances.

  • Etape 4 :

Contact avec la commune en sondant sa motivation à être co-porteuse du projet. Déterminer un site, terrain communal mis à la disposition du projet dans un premier temps, puis revendu au prorata des portions de terrain, ou bien mis à disposition avec un bail emphytéotique, ou autre montage juridique à voir.

  • Etape 5 :

Recherche d’un architecte-urbaniste pour mener conjointement la réflexion avec le groupe autour du site à construire ou à rénover. Le choix de l’architecte est fondamental car celui-ci constitue la force de proposition et suggère les concepts architecturaux  qui guideront la mise en place du projet concerté.

L’objectif est la réalisation de constructions passives : le meilleur rapport qualité/prix pour un rendement énergétique maximal sera recherché. Les principes de la construction durable et les cibles de la construction HQE (Haute Qualité Environnementale) guideront le projet. Ceci suppose une réflexion sur les orientations, les ouvertures, le recyclage des déchets divers, la récupération des eaux de pluie, le type d’assainissement, le type d’énergie selon l’usage (solaire pour l’eau chaude, poêle à masse …), le type de sanitaires.

  • Etape 6 :

Détermination de la nature du montage juridique du projet et des différentes sources de financement. Trouver la bonne articulation entre acteurs privés collectifs et acteurs publics. Possibilité de proposer, par l’intermédiaire des services municipaux, certains logements en location ou en tant que logements sociaux.

  • Etape 7 :

Mise en commun -Commune et porteurs du projet- des grands axes de travail et les principes déterminants des choix. Organisation éventuelle de réunions publiques d’information sur le projet à destination des autres habitants du quartier ou de la commune.

  • Etape 8 :

Dépôt des permis d’aménager ou de construire. Possibilité pour certaines familles, afin de limiter les coûts, d’opter pour de l’autoconstruction. Possibilité d’organiser des chantiers participatifs sur certaines phases du chantier.

  • Etape 9 :

Réalisation puis livraison du projet (possibilité de livraison en plusieurs tranches).

  • Etape 10 :

Installation des familles et, le cas échéant, mise en place des projets professionnels sur le site.

[Autopromotion] Réalisez le logement que vous voulez et que le marché ne produit pas

Encourager et développer les initiatives d’autopromotion.

C’est d’un modèle de vie inédit qu’il s’agit et d’un nouveau type d’opérations urbaines respectant les principes du développement durable et participant à la lutte contre l’étalement urbain. Ce modèle existe depuis plusieurs années  dans d’autres pays européens et notamment en Allemagne sous le nom de Baugruppen : les quartiers Vauban à Fribourg et du Kronsberg à Hanovre en sont l’exemple le plus abouti.  En France, il n’existe encore que peu d’initiatives allant dans ce sens. Et pourtant, les attentes d’un nombre croissant de français -particuliers et professionnels-, qui ne trouvent pas de réponse sur le marché de l’immobilier tel qu’il est constitué actuellement, se font de plus en plus pressantes.

Les coopératives ou groupes de construction en autopromotion constituent une alternative nouvelle pour accéder à la propriété. Par l’investissement dans un projet concerté, chacun peut espérer aboutir à la construction d’un immeuble en milieu urbain ou d’une zone de maisons individuelles ou mitoyennes en milieu rural ou semi-rural, où chacun aura un espace de vie et/ou de travail correspondant à ses moyens financiers et à ses aspirations.

Des vidéos de réalisations abouties de projets en autopromotion sont disponibles :

Belgique, Ottignies, 2007.

Canada, St-Mathieu-du-Parc, 2007.

[Belgique – Eco-quartier] Un projet d' »habitat groupé » écologique

Ottignies, Belgique, 2007. Cinq ans de réflexion et de concertation communes ont été nécessaires pour aboutir à la réalisation de Bois del Terre, nom de l' »habitat groupé » écologique et solidaire créé par six familles belges sur un terrain en copropriété de 130 ares.

Récit de leur démarche, de leur organisation, de leurs choix et description de leur projet de vie commun sous le signe de développement durable et de l’économie solidaire.

[Canada – Eco-quartier] Le projet des Habitations APEX

Isabelle St-Arnaud, présidente de la coopérative de travail « Les Habitations APEX« , décrit la nature des projets entrepris par son équipe. « Les habitations APEX » sont à l’origine de la réalisation d’une vingtaine de maisons sur tout le territoire québécois et offrent aux clients désireux de rénover ou de construire de façon écologique, des matériaux sains, innovants et alternatifs. Depuis 2007, les membres APEX sont investis dans le projet d’éco-quartier « de Feuilles en aiguilles » dans le village de St-Mathieu-du-Parc.

[Ressources] Autopromotion, habitat groupé, habitat coopératif

Articles :

2004 : Conscience fiscale et projet d’habitat groupé, par F. VICTOR, architecte DPLG.

Etudes scientifiques :

1996 : Participation et architecture : mythes et réalités, quelques cas d’habitat groupé en Suisse, A. Rabinovitch Behrend.