[Interieur] Un vrai « kacheloffe » à la maison 2/2


Dans notre article précédent, nous vous avions présenté la première partie de l’installation d’un « kacheloffe » traditionnel.

Nous en sommes maintenant à la mise en place du foyer proprement dit. Le foyer, de la marque LEDA, dispose d’un système électronique qui permet de suivre les évolutions de température et donc d’anticiper un nouveau chargement. Dans le projet présenté ici, il est mis en place côté couloir.

luc_1Crédit : LEDA Werk GmbH & Co.KG Boekhoff & Co.

Côté salon, le socle est en place, puis une rangée de carreaux est montée avant de procéder à la maçonnerie interne.

img_1660

img_1659

img_1671

Le travail se poursuit avec le montage du banc et des rangées suivantes de carreaux avec un mortier à base d’argile, de chamotte et de ciment réfractaires mélangés.

img_1670

La technique traditionnelle de l’utilisation de pontets en fil de fer ou d’acier (en bas de la photo) reste toujours d’actualité pour assurer la cohésion des carreaux.

img_1684

img_1686

img_1697

img_1700

Premiers feux doux (300°C-400°C) pour terminer le séchage et préparer le foyer à accueillir des feux plus importants.

nouvelle-image1704

Les conseils pratiques de cb-bois, fournisseur de bois de chauffage, pour allumer son feu:

Prévoir:

  • différents «bois», à savoir:
    • au choix, du bois d’allumage, des écorces, des branchages, des pommes de pin, du bois refendu assez fin, très sec, etc.
    • les cagettes ou palettes fonctionnent très bien, mais nous ne les conseillons pas car en cas d’incendie, les assurances peuvent ne pas prendre en charge les dégâts si des déchets en sont retrouvés dans les cendres.
    • les sarments de vignes ne sont pas conseillés non plus car ils contiennent tous les restes de produits (très dangereux!!!) utilisés par les viticulteurs (les médecins sont très pessimistes quant au devenir santé de leurs utilisateurs!!!)
    • du bois fendu un peu plus gros.
    • du bois rond non refendu.
  • du papier, du carton, des boites d’œufs (très bon).
    Dans l’absolu, il ne faut brûler que du papier, carton ou emballage non imprimé (rare à trouver donc), car les encres utilisées sont des polluants.
    Si vous le pouvez, donc, enlevez les étiquettes collées sur les emballages et jetez-les dans votre poubelle destinée aux papiers, cartons et emballages.
  • Autre astuce : l’hiver, c’est aussi la saison des agrumes (oranges, citrons, pamplemousses…), le plein de vitamines pour vous, mais aussi un excellent moyen pour allumer votre feu, et parfumer votre maison.
    Concrètement, vous gardez la peau des fruits après les avoir épluchés, vous la posez sur un coin de votre cheminée ou directement sur le bord de l’insertion, et, une fois sèche, la peau s’enflamme comme du bois d’allumage au contact du papier ou du brasier.
    Il en est de même pour les pommes de pin séchées, ou les coquilles de noix.
    Prenez de bons réflexes:
    plutôt que de les mettre à la poubelle, brûlez tous les papiers, cartons, mouchoirs en papier, essuie-tout, etc, en gardant à l’esprit qu’il faut éviter de brûler les encres…


nouvelle-image1706

Le travail se poursuit et se termine avec la mise en place des carreaux ajourés et des carreaux horizontaux du dessus.

img_1713

Les dernières photos du kacheloffe alsacien achevé.

– Côté salon –

nouvelle-image1718

Côté couloir – chargement du bois

nouvelle-image1720

Crédit photos : R.M.

Avec la fin du chantier de mise en place du Kacheloffe, le plus gros du « travail » n’est cependant pas achevé. Il s’est agi ensuite pour la famille de gérer le stock de bois et de trouver, en expérimentant et tâtonnant, la fréquence d’alimentation idéale. Après un an de chauffage au poêle à accumulation (d’octobre à avril), une dizaine de stères de bois a été nécessaire, soit deux (voire trois) chargements du foyer par jour.

Stockage et utilisation du bois : conseils pratiques de cb-bois, fournisseur de bois de chauffage.

Publicités

4 Réponses

  1. bonjour, pourriez vous indiquer d’où viennnent les carreaux de faïence ? merci

  2. Bonjour,

    Les carreaux sont importés d’Autriche par le constructeur local du poële.

  3. C’est impressionnant. A combien revient une telle installation ? Et peut-on la faire en appartement ?
    Sinon j’ai cru voir un tapis bien orienté :)

  4. :)

    Et bien, je ne suis pas une spécialiste de la chose mais je peux tout de même dire que :

    1- il faut penser qu’un tel poêle est alimenté annuellement par une dizaine de stères de bois… qu’il faut bien entreposer quelque part.

    2- cela dépend du type d’appartement (dans un grand ensemble, souvent tout système de chauffage à combustion est interdit -hors cellier dédié par exemple- alors que dans un appartement type maison de maître ou autre, c’est différent) et de la surface à chauffer.

    Si vous envisagez le poêle sous forme de chauffage d’appoint et/ ou de « créateur d’ambiance » (feu/flammes/chaleur), il existe de multiples modèles de poêles à granulés pour quelques centaines d’euros et la fourchette est très large (300 à 1500).

    Ici, il s’agit d’un poêle traditionnel maçonné par un artisan qui chauffe, à lui seul, l’ensemble de la maison (environ 120 m²). Il est donc très puissant, ce qui ne conviendrait pas à un appartement.
    Il est aussi beaucoup plus cher : selon le type de carreaux choisi, les finitions, etc. cela peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour les moins chers.
    Pour les kacheloffe qui ont une chambre de chargement du bois dans la cave par exemple et des « sorties » à d’autres étages, le prix peut grimper jusqu’à 35 000 euros.

    Pour celui-ci en particulier : son prix approche la douzaine de milliers d’euros (hors crédit d’impôts de 40% sur le prix du foyer) mais il remplace totalement le chauffage au gaz précédent qui coûtait 1400 euros par an. Le prix du bois est ici moins cher que sur le marché car la famille en dispose pour 200 euros. Mais pour un cas classique et selon les régions considérées, le prix peut être de 60 euros/ stère, donc 600 euros par an.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :